Vibration [2]

Gnawi

Esclaves de l’or, anciens esclaves de l’ivoire, ils chantent encore la violence des corps. Noirs de mépris, leurs amours sont enchaînés au gumbri fait de crins de chevaux, à la lumière d’une lune de minuit.
Abderrahmane Djelfaoui


Parure

«Elle est la femme tant désirée
Le cœur de chaleur tout paré»
Said Chourar «Acrostiche pour El Khamsa»


Encens

«Le tatouage bleuissant du ciel. Son frémissant sourire. Noirs cils de beau désir.»
Abderrahmane Djelfaoui


Pudeur

«Dans „Pudeur“, on découvre une jeune fille aux trait gracieux, mais au regard soucieux. Elle semble très inquiète le jour de ses noces. Derrière ce regard, il y a une vibration qui permet l’interprétation de cet état d’âme. Une valeur optimiste se devine puisqu’elle sait, au fond d’elle-même, qu’elle sera heureuse.»
Nacima Chabani – Journal El Watan


Célébration

«Le fil d’être n’était qu’un point. Puis de perle en perle le bébé de nuit qui circoncis parfumera de fierté la maman adorée.»
Abderrahmane Djelfaoui


Kheit Errouh

«Le charme, une manière de s’entendre répondre „oui“ sans avoir posé aucune question claire.»
Albert Camus – «La chute»


Khalkhal

«Le pays natal, le mien, c’est là où je suis née pour partir.
Je suis sortie, j’ai franchi les frontières, je me suis évadée. Mais je ne suis pas partie. Je veux dire que je ne suis arrivée nulle part… Autrement dit je n’ai pas réellement atterri.»
Leïla Sebbar – «Le pays natal»


Menu